Divers recueils

Hommes décrochés

Hommes décrochés
Hommes désossés que l'Ivresse a gagné
guetteurs sacrés d'étoiles orphelines
le temps vous a blanchi les yeux
froissé la peau
tiré le sang...
et c'est pourquoi vos cheveux sont plus souples
votre nez plus délicat
Vous!
toujours en marche vers les forêts, les étangs les falaises
Vous!
maintenant préparés au plus Grand des Hasards
le Seul qui puisse se boire à la source
sa Source
car Dieu même est à réinventer sans cesse
Forêts de signes, vertige des falaises
hypnoses aquatiques
c'est qu'on a creusé le Silence à la main...
ce Silence et nos mains dans la résurrection des jours
jusqu'à épuisement
fertilité du rêve au centre de nos nuits
on en fera des stock!
C'est qu'il en faut face au grand bavardage
la grande lessive médiatique!
Cerveaux pliés plus rien à déclarer
à réclamer à déclamer
alors on reste en réserve
en embuscade et c'est doré sur tranche
Hommes décrochés
hommes désossés que l'Ivresse a gagné
guetteurs sacrés d'étoiles orphelines
le temps vous a blanchi les yeux
là bas... Oui! là bas...
aux ultime Confins qu'abreuve un Généreux Hasard