LAMPES DE POCHE

(1428)L’art si précieux du baiser, de la caresse ou de l’étreinte, qui semble n’avoir été inventé que pour le Service de l’impossible et Grand Amour peut tout aussi bien et avec une efficacité comparable être mis au service de la ruse ou de la manipulation, voire d’une forme particulièrement raffinée de torture!

(1429)L’impossible, irremplaçable et Grand Amour ne nous apparaîtra jamais si proche ni si à porté de mains qu’à l’Horizon d’un échange aussi délicieux qu’impatient de très enivrantes caresses…

(1430)S’entraîner à la lenteur, apprivoiser le rien, côtoyer le Vide

(1431)Si la multiplication des mots comme la prolifération des significations qui s’y accrochent est au prix d’un écartèlement toujours plus accentué de l’esprit la concentration voire la fusion entre eux de ces mêmes vocables ou de ces mêmes significations ne pourra, à terme, ne conduire qu’à un étouffement ou une asphyxie proprement fatale!

(1432)L’art des plus folles acrobaties mentales ou spirituelles ne serait-il pas d’abord et avant tout un art de se dérober avec autant de tact que d’élégance ou de grâce aux austères prévisions, calculs et autres planifications d’une très laborieuse pensée?

(1433)L’irreprésentable réseau des carrefours, galeries et autres bifurcations de notre indispensable et double labyrinthe à Ciel-Ouvert et à Claire-Voie est à tout moment parcouru d’innombrables échos venus d’une Parole dont la transcription, toujours à recommencer, en constitue tout autant la trace qu’une incontournable et très énigmatique préfiguration.

(1434)Acrobatique ou non l’écriture ne s’en déplace pas moins sur ce fil tendu entre un point de départ depuis longtemps perdu de vue et un Ultime et toujours aussi inaccessible point final

(1435)Surtout ne pas se représenter la dispersion qui vient qui vient comme un obstacle ou une malédiction qu’une techno-science toujours plus arrogante et sûre d’elle-même devrait vaincre à tout prix mais bien plutôt comme la Seule perspective possible pour tant d’indispensables labyrinthes dors et déjà à l’étude dans les insondables réserves de l’Avenir…

(1436)Certaines parmi les constructions mentales apparaissant comme de véritables chefs-d’œuvre d’intelligence pourraient bien n’être au fond qu’une conséquence lointaine mais néanmoins spectaculaire de ces limites grammaticales et autres insuffisances lexicales ou syntaxiques dont nous ne pourrons jamais qu’ignorer ce qu’elles sont exactement!

(1437)Aux généreuses illusions de l’Impossible et Grand Amour de recréer pour nous les mirages de l’avenir à l’Ombre de ceux d’un irréductible passé!

(1438)Continuer à chercher sans savoir ce qu’on cherche, continuer de chercher ce qui ne pourra que nous prendre par surprise, continuer à chercher les signes avant-coureurs d’une inestimable dernière seconde!

(1439)La pensée, désormais soumise aux injonctions d’une hyper-rationalité calculatrice, reste bien le rejeton le plus fidèle et le plus efficace de l’avaricieuse Nécessité… Seul l’esprit, toujours aussi imprévisible et capricieux pour célébrer dans l’allégresse et la Joie les heureuses inconséquences du plus Grand et du plus généreux des Hasards!

(1440)L’énergie qu’on est susceptible de mettre en oeuvre pour nager à contre-courant est bien la même qui, lorsque les circonstances s’y prêteront nous permettra de nous abandonner en toute confiance à l’immémoriale et Généreuse puissance des flots…

(1441)Et l’Esprit, toujours aussi imprévisible et Capricieux de sauter, tourner et virevolter sans fin au-dessus de ses propres abîmes

(1442)Toute réponse à n’importe qu’elle question, de la plus modeste à la plus ambitieuse, de la plus aventureuse à la mieux argumentée ne peut qu’ouvrir sur une excitante perspective d’innombrables nouvelles questions possibles, des plus attendues voire des plus insignifiantes jusqu’au plus provocantes et au plus combatives!

(1443)Savoir se monter beau joueur, savoir oser quelques jolis coups de bluff, toujours savoir faire face avec élégance ou panache aux irremplaçables et Généreux Caprices du Hasard!

(1444)L’Acte Originaire et Créateur aura bien été ce Don, sans réserve ni regrets, d’un invraisemblable carrousel d’indispensables et Généreuses Surprises…

(1445)Certaines réponses particulièrement déroutantes ou même provocantes permettent à l’esprit de rebondir avec toute l’énergie et la grâce dont il est capable tandis que d’autres, plus conventionnelles ou attendues, seront toujours une occasion à saisir de reformuler la question en modifiant très légèrement son orientation ou son sens…

(1446)Et l’Esprit de se risquer encore et toujours dans d’improbables audaces, bondissant et rebondissant sur les crêtes escarpées de l’Inattendu!