LAMPES DE POCHE

(49)S’efforçant de devenir toujours plus lucide, plus aigüe ou plus tranchante la conscience ne risque-t-elle pas d’en devenir immanquablement plus aigre ou plus toxique, plus sournoise ou plus dissimulatrice?

(50)Dieu merci il sera toujours possible de voir l’Univers comme une immense enveloppe Vide sur laquelle nul n’aura jamais écrit une quelconque adresse

(51)Ce n’est jamais sans en éprouver de délicieux frissons que nous en appelons à l’énergique, et très imprévisible Inconséquente du plus Grand et du plus Généreux des Hasards!

(52)La signifiance poétique indéfiniment tremblante, vibrante et papillonnante de chacun des mots pris dans chacune des langues dites naturelles, signifiance qui, selon les circonstances peut nous irriter voire nous repousser ou bien, au contraire nous charmer au point parfois de nous ensorceler est une aura changeante et moléculaire, toute intérieure et parfois phosphorescente…

(53)L’Intuition de l’Infini n’entraine-t-elle pas Celle, Vertigineuse et sensuelle d’un perpétuel décentrement?

(54)L’écriture est bien cette coquille suffisamment dure et résistante que l’esprit secrète inlassablement autour de lui pour s’y réfugier ou s’y cacher; elle est aussi la trace qui, toujours à nouveau lui permet d’habiter son propre labyrinthe…

(55)La puissance de notre faculté d’illusion est telle que, grâce à elle la pire des souffrances peut immédiatement devenir comme par miracle ou par magie l’heureux présage d’un indicible et déjà très proche bonheur

(56)L’Art exprime l’indiscutable sérieux de la vie tout en jouant le plus librement possible avec l’expression de ce même sérieux et c’est précisément pour ce jeu et pour cette fantaisie que nous prenons l’Art au sérieux.

(57)L’Angoisse ne viendrait-elle pas surtout de sentir à quel point l’implacable Nécessité qui nous entoure et nous assiège, nous habite et nous emporte reste elle-même suspendue aux moindre souffles d’une très imprévisible et très inconséquente Contingence aux multiples Visages…

(58)Le Chef d’œuvre de l’Inachèvement reste et restera jusqu’au bout cet Impossible dont nous n’aurons cessé de poursuivre à tout moment, en tous sens et sous tous les Horizons la stimulante illusion!

(59)Puisqu’il est sûr maintenant que la course au bonheur n’aura pas de fin alors pourquoi ne pas tenter de la ralentir ou même de l’arrêter: ne serait-ce que pour un court( moment, ne serait-ce que pour goûter un instant au bonheur de reprendre son souffle

(60)Une irrésistible attraction ne cesse d’habiter le cœur en expansion d’un Univers qui ne nous précède, ne nous entoure et ne nous entraîne que pour mieux nous projeter vers un avenir d’interminables, imprévisibles et toujours très spectaculaires métamorphoses!

(61)N’importe quelle lecture à voix haute ou bien au contraire toute intériorisée et silencieuse libère une parole qui, comme par miracle, semble ressusciter de son cadre embaumé.

(62)Ces soudaine et fugitives intuitions d’un infini qui excèderait toute limite concevables sont bien et à chaque fois un nouvel, irremplaçable et authentique don de Soi du Plus Grand des Hasards se manifestant soudain en nous comme Ouverture sur l’Au-delà de tous les possibles de l’Horizon

(63)Pour concevoir n’importe quelle vérité comme éternelle il faut et il suffit de vider progressivement son signe de tout contenu significatif de telle sorte que ce Vide devient alors à l’évidence pour nous la présence même de l’Éternité

(64)De la plus insignifiante ou de la plus absurde des questions l’esprit pourra toujours et toujours très opportunément faire surgir une improbable et déroutante suite de sauts, pirouettes, cabrioles et autres métamorphoses…

(65)Quels que soient les efforts qu’on pourrait entreprendre pour lui donner un sens toute signification vraiment sérieuse, aboutie et convaincante de l’idée du Vide en lui-même et par lui-même rendrait immédiatement ces efforts totalement vains en se révélant comme la négation de toute signification possible.

(66)Car c’est bien un même, Unique et Seul grand Amour dont les insatiables et chatoyantes illusions nous entraînent tantôt vers d’incomparables moments de bonheur et tantôt vers la plus insupportable des angoisse!

(67)Les hommes désirant inévitablement s’approprier ce dont ils espèrent obtenir l’oubli de trop nombreuses craintes craignons surtout d’avoir à en prédire l’inéluctable renforcement d’une très contagieuse et très illusoire consommation de ces innombrables stimulants, drogues et autres stupéfiants tous très obligeamment mis en circulation sur un marché remarquablement florissant.

(68)Ce ne sont pas seulement les multiples nuances ou variations de la signification, du sens et, pour tout dire de la signifiance poétique de chacun des mots entendus qu’il faudrait à chaque fois pouvoir identifier et saisir mais encore l’ensemble des résonances que celles-ci ne manquent jamais de provoquer sous les voûtes d’une immense, très secrète et très intime cathédrale intérieure.

(69)N’est-ce pas faute d’avoir appris notre langue dite maternelle comme on aurait pu le faire d’une langue étrangère que nous n’en pourrons jamais vraiment goûter toutes les indicibles saveurs?

(70)La plante de nos pieds est incontestablement un autre et double visage, un autre et double visage muet mais beaucoup plus sensible et sincère, un autre et double visage trop souvent caché, humilié et même piétiné…

(71)L’heureuse intuition de l’Infini est l’intarissable Source à laquelle l’esprit, toujours aussi acrobatique, imprévisible et capricieux continuera encore longtemps de s’abreuver avant de disparaître à l’Horizon de ses propres métamorphoses

(72)L’incomparable et formidable Don de Soi du plus Grand et du plus Généreux des Hasards n’est rien sinon le fait constamment renouvelé et comme actualisé que ce soit cet Univers ci qui ait lieu et non l’un ou l’autre de ceux qui auraient tout aussi bien pu avoir lieu et ceci depuis l’Origine et sans autre justification qu’un Originaire, inconcevable et magnifique Caprice…

(73)Les sauts ou franchissements que l’esprit est Seul capable d’effectuer d’une langue vers chacune des autres ne se font jamais que d’un Seul bond et ceci sans qu’il ne lui soit jamais possible d’en utiliser une comme simple moyen d’échange, de transaction ou de négociation